Expert-comptable
Fiscalité et comptabilité 04 novembre, 2019

Expert-comptable : prêt à devenir le nouveau CFO de vos clients ?

Les entrepreneurs sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leur expert-comptable : il faut veiller à ce que les chiffres soient bons et à respecter les obligations légales et bientôt, ils devront également être épaulés sur les plans financier et stratégique. Vous avez déjà des sueurs froides ? Pas de panique : grâce à l’intelligence artificielle, vous disposez des outils nécessaires pour assumer pleinement votre rôle de CFO.

Les récents développements technologiques  vous épargneront bientôt les écritures à la main. Vous aurez ainsi plus de temps pour répondre aux réelles attentes de vos clients, c’est-à-dire recevoir des conseils sur mesure pour leur entreprise, un domaine dans lequel l’intelligence artificielle montre déjà la voie.

Des conseils proactifs grâce à l’apprentissage machine

La technologie perçoit en effet des connexions dans une multitude de données qui échappent souvent à l’œil humain. L’apprentissage machine, un système capable d’apprendre de manière autonome, offre en outre de très nombreuses possibilités d’agir de manière proactive. Par exemple, grâce à de puissants outils de simulation, il est possible de déterminer presque immédiatement les conséquences financières, stratégiques ou fiscales d’un choix en matière de politique. « Une promesse de nouvelles possibilités pour l’expert-comptable/CFO », assure Kristof Stouthuysen, professeur Accounting & Control à la Vlerick Business School.

Expertise comptable davantage axée sur les données

Pour prendre les bonnes décisions et identifier les tendances les plus marquées, l’algorithme doit être alimenté par des données de qualité. C’est précisément là que réside l’un des défis majeurs de l’expert-comptable : être capable de traiter le big data, qu’il soit structuré (données internes enregistrées par logiciel) ou non structuré (données externes provenant de différentes sources). « Cela nécessite un autre état d’esprit que celui auquel les experts-comptables sont habitués », explique Kristof Stouthuysen.

Frilosité ou peur de l’inconnu ?

À l’heure actuelle, l’intelligence artificielle reste toutefois relativement méconnue par la plupart des experts-comptables et professionnels de la finance en Belgique et ce, pour plusieurs raisons. La principale est probablement que la transition vers un bureau comptable axé sur les données exige un changement culturel. La plupart des experts-comptables ne maîtrisent pas suffisamment bien les nouvelles technologies. « S’ils veulent conserver une longueur d’avance sur leurs concurrents et continuer à satisfaire leurs clients, ils doivent réfléchir dès à présent à la manière dont ils se positionneront dans ce marché en mutation, résolument tourné vers le conseil et l’accompagnement. L’intelligence artificielle jouera un rôle prédominant à cet égard », conclut Kristof Stouthuysen.

kristof stouthuysen
Regardez la vidéo