never-ending-story
Conformité19 août, 2021

L’analyse des risques : une histoire sans fin

Cet article fait partie d’une série d’articles dans laquelle un juriste, un conseiller en prévention-médecin du travail et un conseiller en prévention-sécurité au travail se penchent sur l’analyse des risques. Voici l'approche du conseiller en prévention-sécurité au travail 

Vous n’en finissez jamais de préparer une évaluation des risques, mais, en tant qu’entrepreneur, vous devez bien vous y mettre un jour. Depuis un certain temps, l’évaluation des risques est une étape obligatoire de l’organisation de la sécurité et de la santé sur le lieu de travail. C’est un choix délibéré du législateur d’inciter les entreprises à réaliser elles-mêmes les analyses nécessaires, pour déterminer ensuite les mesures appropriées. 

 

L’importance de l’expertise et de la concertation

L’employeur et la ligne hiérarchique sont responsables de l’exécution de l’analyse des risques selon le législateur. Toutefois, dans la pratique, nous constatons souvent que le conseiller en prévention assume cette tâche. L’expertise et le temps qui y est consacré expliquent ce constat. Ce n’est pas grave tant qu’il y a une concertation suffisante avec l’employeur et la ligne hiérarchique. La participation est importante pour obtenir un résultat adéquat. Il est simplement impossible de définir les dangers sans la contribution des collaborateurs concernés. Le conseiller en prévention doit donc mener une concertation, observer ou utiliser d’autres techniques pour comprendre le mieux possible les circonstances. Les personnes, les techniques et l’organisation constituent ainsi trois facteurs qui sont examinés individuellement, mais aussi les uns en lien avec les autres.  

 

Choisir la bonne méthodologie 

Pour que l’évaluation des risques atteigne le niveau de qualité requis, il est également essentiel de choisir les bonnes techniques. Vous devez sélectionner la méthodologie appropriée, parce que toutes les méthodologies ne conviennent pas pour évaluer chaque risque. Le conseiller en prévention joue un rôle essentiel dans le choix de ces instruments. Il est certainement utile à cet égard de se tourner aussi vers les services externes PPT. Le document d’identification décrit l’expertise réciproque, ce qui contribue à la bonne organisation d’une évaluation des risques et, en particulier, à la détermination de l’approche et de la technique d’analyse appropriée. 
Une bonne évaluation des risques est le reflet de la sécurité et de la santé de l’entreprise, et, comme avec les humains, le résultat peut être surprenant.   

Auteur : Marc Hoppenbrouwers

Plus d’informations

Vous trouverez la version complète de cet article sur senTRAL dans « En pratique », sous le titre « Outils pour des analyses des risques qualitatives et quantitatives adéquates ». 

Les autres articles dans la série : L’analyse des risques :  « Qu’est-ce qu’une (bonne) analyse des risques ? Une approche multidisciplinaire pragmatique. » : 

Plus de nouvelles sur des thèmes HSE pertinents