Wolters Kluwer publie son nouveau rapport d’enquête « Avocats et juristes face au futur : Au-delà de la pandémie
JuridiqueConformité15 juin, 2021

La pandémie a encore accru l’appétit du secteur juridique pour la technologie et accélérée les tendances

Le COVID-19 a accéléré la transformation du secteur juridique, révèle un nouveau rapport de Wolters Kluwer intitulé 2021 Avocats et juristes face au futur : Au-delà de la pandémie. L’enquête confirme qu’une majorité des professionnels du droit voient la transformation numérique et la technologie comme un des principaux catalyseurs des gains de performance, d’efficacité et de productivité à venir. Quelque 80 % des avocats interrogés reconnaissent que la pandémie a accru les besoins en solutions technologiques. L’enquête révèle également des hiatus dans la manière dont les professionnels du droit se sont préparés à ce qui devient rapidement la nouvelle norme.

« Il est clair que les solutions technologiques ont été essentielles à la résilience des entreprises l’an dernier, y compris dans le secteur juridique. Les répondants prévoient par conséquent une augmentation dans l’utilisation des solutions technologiques et les investissements dans ce domaine », explique Martin O'Malley, Executive Vice President et Managing Director de Wolters Kluwer Legal & Regulatory.

Éclairage sur les principales tendances

Après une année exceptionnellement difficile, les professionnels du droit s’attendent à une nouvelle accélération des tendances générales auxquels ils sont déjà confrontés. Parmi les tendances qui devraient avoir le plus d’impact, citons :

  • l’importance croissante de la technologie juridique – 77 %
  • la gestion de la quantité croissante d’information et de sa complexité – 77 %
  • la capacité à satisfaire aux évolutions des attentes des clients et des dirigeants – 74 %
  • la capacité à recruter et à retenir les talents – 76 %
  • l’importance des gains d’efficacité/de productivité – 75 %.

Reste à savoir s’ils seront en mesure de relever ces défis : à peine 36 % des avocats pensent que leur organisation est suffisamment préparée pour suivre le rythme de ces tendances.

Pour ce qui concerne la relation entre les clients et leurs avocats, l’enquête Juristes et avocats face au futur révèle un gouffre entre les attentes des départements juridiques et la capacité des cabinets d’avocats à y satisfaire. Cet écart peut avoir une influence significative sur la satisfaction des clients : à peine 30 % des juristes se disent « très satisfaits » de leur cabinet d’avocats et ils sont de plus en plus nombreux à avoir l’intention d’en changer : ce sont désormais 24 % des personnes interrogées qui affirment qu’elles changeront « très probablement » de cabinet, contre à peine 13 % en 2020.

Le rapport recèle également une bonne nouvelle pour les acteurs LegalTech de notre pays, qui, selon notre carte LegalTech, ont doublé en nombre par rapport à il y a deux ans : un répondant sur trois affirme avoir déjà collaboré avec une entreprise Legal Tech. Selon les experts juridiques qui confronteront les résultats de l’enquête à la réalité belge et européenne lors du webinaire du 17 juin, cette tendance ne peut que s’amplifier.

Le secteur juridique en Belgique : une projection du futur avec Jean Marot (avocat) et Julie Dutordoir (IBJ)

Pour traduire les conclusions générales et internationales de l’enquête Avocats et juristes face au futur dans le contexte belge, nous avons demandé à plusieurs experts juridiques locaux d’évoquer leur expérience professionnelle pendant la pandémie et leurs attentes concernant l’avenir.

Pour Jean Marot (avocat) l’impact de la pandémie sur les professionnels du droit se traduit par une prise de conscience : « Les acteurs du monde juridique avaient conscience que le train de la transformation digitale était en marche. Suite à la pandémie, ils se sont rendus à l’évidence : ce train n’attend pas et il faut y monter tant qu’il est encore temps. (…) La pandémie a également contribué à souligner l’importance de l’expérience client.  Beaucoup ont fait la démarche de mieux identifier les besoins de leurs clients de manière notamment à définir de nouvelles offres de services. Cette tendance va se poursuivre. »

Julie Dutordoir (IBJ) parle du rôle et des défis des nouvelles technologies dans le rapport : « Nous constatons que de nombreux juristes d’entreprise ne voient pas bien comment la technologie peut les aider. (…) Ceci s’explique aussi souvent par l’absence d’une véritable stratégie en la matière. (…) Il ne s’agit pas seulement d’acquérir des outils de LegalTech mais de définir préalablement une stratégie à long terme (…) et de penser le travail du département juridique, du moins en partie comme un ensemble d’opérations. Ce n’est qu’une fois ces activités juridiques cartographiées et détaillées sous forme de processus, que les outils de technologie juridique et de management peuvent apporter une vraie valeur ajoutée. »

Webinaire du 17/6 à 15h: Wolters Kluwer 2021 Future Ready Lawyer - Moving Beyond the Pandemic

Le rapport belge, avec les conclusions étendues des experts locaux, sera disponible à partir du 17/06 ici. Ce même jour, nous discuterons de ces résultats lors d’un webinaire avec table ronde à 15h. La table ronde réunira les experts suivants :

  • Jeroen Zweers – Directeur de NOUN.legal, co-fondateur de Dutch Legal Tech, Board Member d’European Legal Technology Association (ELTA)
  • Eve Vlemincx: Avocat en droit des entreprises, membre de la Taskforce « Overmorgen » – Orde Vlaamse Balies
  • Marcus Schmitt – General Manager European Company Lawyers Association (ECLA)
  • Elena Brambilla – (modérateur) Strategy & Business Development Director pour Legal Software de Wolters Kluwer Legal & Regulatory

Inscrivez-vous ici.

 

À propos de l’enquête 2021 « Avocats et juristes face au futur » de Wolters Kluwer

L’enquête 2021 « Avocats et juristes face au futur – Au-delà de la pandémie » de Wolters Kluwer Legal & Regulatory repose sur des entretiens quantitatifs avec 700 avocats, juristes et sociétés de services aux entreprises, aux États-Unis et dans neuf pays européens, dont la Belgique. L'enquête a examiné les tendances et le niveau de préparation des organisations afin d'obtenir de meilleures performances une fois la pandémie terminée. L'enquête indépendante, réalisée en mars 2021, offre une perspective unique des professionnels du droit après la pandémie, avec une meilleure compréhension de son impact et de ses implications pour l'avenir. En outre, le rapport comprend des données comparatives pour 2020-2021 avec les réponses des professionnels avant le déclenchement de la pandémie, comparées à leurs points de vue actuels.

Contacts
Kathleen Iwens
Communications Manager