people discussion paper
Fiscalité et comptabilité 01 septembre, 2019

Que doit comporter une facture ?

Pour être valables, les factures doivent répondre à certaines conditions au niveau de la forme. Dans cet article, nous énumérons les principales exigences générales et spécifiques.

Les mentions suivantes doivent être reprises : 

  • Le mot ‘facture’
  • La date de facturation, mais aussi : la date de livraison (marchandises) ou la date des prestations (services)
  • Un n° de facture unique
  • Votre nom, ou raison sociale et votre adresse.
  • Le nom (raison sociale) du destinataire et son adresse.
  • N° de compte bancaire
  • N° de TVA ou d’entreprise
  • Description et quantité des marchandises et/ou services fourni(e)s
  • Prix (unitaire) et réduction attribuée, quantité
  • Montants : le montant sans TVA, le pourcentage de TVA et le montant de TVA par tarif, le montant total à payer
  • Lieu où la facture a été faite
  • Conditions de paiement 

De manière optionnelle, vous pouvez : 

  • Renvoyer aux factures précédentes, s’il s’agit d’une facture partielle.
  • Renvoyer aux conditions générales
  • Pas obligatoire, mais conseillé si les conditions font partie du contrat de vente
  • Vous pouvez éventuellement reprendre les conditions à l’arrière de la facture

Mentions de TVA spécifiques

Par ex. : 

  • ‘autoliquidation’, si le cocontractant est redevable de la TVA.
  • ‘facture émise par le client’, en cas d’autofacturation
  • ‘dispense de TVA en vertu de l’article …’, si l’action est dispensée de TVA – le fondement légal de la dispense doit être détaillé
  • Mentions particulières imposées par cette législation (vente d’objets d’art, antiquités, véhicules à moteur, agences de voyage, marchandises utilisées, …)

Que faire en cas de dispense de TVA ?

Dans ce cas, vous devez aussi respecter les exigences de forme et reprendre les mentions particulières pour la TVA, par ex. lorsque vous gérez une petite entreprise. Autrement dit : vous devez justifier pourquoi vous ne comptez pas de TVA.

Que se passe-t-il lorsque vous ne répondez pas aux exigences de facture ou que vous émettez votre facture trop tard ?

Une facture ne répond pas aux exigences en matière de forme ? Vous risquez alors une sanction. 

  • Lors d’une première infraction fortuite, vous encourez une amende administrative de 25 euros par facture avec un minimum de 50 euros et un maximum de 500 euros.
     
  • En cas de deuxième violation, vous risquez 125 euros avec un maximum de 1.250 euros.
  • Pour les infractions suivantes : 250 euros avec un maximum de 5.000 euros.

Les données sur la facture ne sont pas correctes ? Vous risquez alors une amende pouvant s’élever au double du montant facturé. S’il ne s’agit pas de fraude, mais d’une erreur, l’amende est limitée à 100 ou 60 pour cent du montant facturé. 

Attention
Sans échéance ou n° de compte bancaire sur la facture, un client a une raison de ne pas vous payer ou de vous payer en retard. Evitez toute discussion et veillez à ce que vos factures soient complètes.

Avoir

Chaque facture erronée doit être rectifiée par un avoir renvoyant clairement à la facture émise. Attention, même en rectifiant une erreur, un client a encore le droit de demander un dédommagement. Il faut donc bien contrôler.

Digitalisez et automatisez vos processus
Adsolut Gestion de PME
De la création des contacts jusqu'à la gestion des stocks