L'éducation permanente
Fiscalité et comptabilité 05 août, 2020

L'éducation permanente : de l'expert-comptable au super-héros

L’expert-comptable de demain sera un super-héros pour ses clients. En tant que véritable polymathe, vous jonglez aisément avec les chiffres, la législation et les tarifs TVA. Vous résolvez les questions financières les plus complexes en un clin d’œil et expliquez ensuite en langage clair comme vous avez procédé. Vous délivrez de multiples conseils fiscaux, vous formez vos collaborateurs et vous êtes un patron idéal pour votre personnel.

Mais, en y réfléchissant bien, l’expert-comptable fait partie du commun des mortels et il est donc peu probable que vous vous reconnaissiez dans le portrait humoristique brossé ci-dessus. Ce sont pourtant les attentes des clients : une polyvalence à toute épreuve et des connaissances infaillibles dans votre domaine. Mieux vaut donc accepter le principe de l’éducation permanente, car en cas de retard inexorable dans vos connaissances, vos clients passeront à la concurrence.

L’éducation permanente est un investissement à haut rendement

Actualiser vos connaissances juridique ? Choisir les bons outils pour votre bureau ? Améliorer vos compétences sociales ? Le développement permanent de vos compétences et celles de vos collaborateurs renforce votre compétitivité : vous aidez vos clients de manière plus ciblée, vous gagnez en efficacité et vous anticipez plus rapidement les nouveaux développements du marché.

En d’autres termes, l’éducation permanente est un investissement qui rapporte beaucoup plus qu’il ne coûte. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes Agréés (BIBF) accorde autant d’importance à l’approfondissement et l’élargissement des connaissances.

Trois types de recyclage

 

1. Apprendre
L’expert-comptable débutant va devoir apprendre. Sur le terrain bien sûr, mais aussi en suivant des formations.

 

2. Rester au fait de l’actualité
L’expert-comptable expérimenté veut surtout rester au fait de l’actualité. Changements dans la législation fiscale ou dernières innovations technologiques : les ateliers et webinaires vous aident à actualiser vos connaissances.

 

3. Se spécialiser
Les sessions d’approfondissement des connaissances ont pour objectif de renforcer votre expertise dans un domaine ou une niche spécifique. La spécialisation est primordiale dans le marché actuel.

Comment choisir vos formations ?

Une rapide session petit-déjeuner avant la journée de travail ? Un séminaire en soirée ? Un podcast à la pause de midi ? Un webinaire depuis votre canapé ? Une plateforme d’e-learning ? Ou encore un congrès à l’ancienne ? Il existe de nombreux types de formations. Pour obtenir les meilleurs résultats, laissez vos collaborateurs faire leur choix en fonction de leurs besoins et de l’équilibre qu’ils souhaitent préserver entre vie privée et vie professionnelle.

Apprentissage en équipe

La réalité vous oblige à vous spécialiser. Mais en tant que CFO de vos clients, vos collaborateurs et vous-même serez également tenus de développer vos compétences sociales. Par exemple, pour conseiller efficacement vos clients, vous devez avoir d’excellentes aptitudes communicationnelles. Bonne nouvelle : il est tout à fait possible d’étoffer ce type de compétences en suivant des formations et des ateliers. Et ces formations sont encore plus agréables si vous y participez en groupe. Vous améliorez l’ambiance au sein de l’équipe tout en approfondissant vos connaissances. Vous y gagnez sur tous les fronts !