Contexte

Les entreprises sont-elles enfin prêtes à faire évoluer leur consolidation statutaire ? Après des années d'immobilisme sur ce sujet, toujours jugé primordial mais souvent regardé avec une immense prudence, un certain nombre d'indices laissent penser que le paysage pourrait enfin évoluer. Alors que la société et les entreprises sont actuellement emportées dans une vague de transformation digitale, encore accélérée par le choc récent de la crise du Covid-19 et le confinement forcé de presque la moitié de l'humanité, les directions financières ne peuvent rester immobiles. Un par un, tous les départements ont été touchés : comptabilité, contrôle de gestion, budget, prévisions, planification, etc. Au point que l'onde finit, aujourd'hui, par atteindre les spécialistes de la consolidation.

Dans cet eBook, vous découvrirez :

  • Un constat de la situation actuelle du marché de la consolidation ainsi que de ses tendances,
  • Des cas d'écoles, notamment les groupes Abéo, Manitou et Vinci,
  • Les résultats de notre baromètre sur le marché et les tendances de la consolidation,
  • Une brève présentation des solutions adaptées que nous proposons.

Cette lecture, dans la continuité de l'édition 2019 intitulée « Le monde de la consolidation statutaire en attente de modernité », réalisée à partir d'une étude quantitative et du recueil de visions et de convictions, vise à décrypter les tendances du marché de la consolidation. Nous espérons sincèrement qu'elle vous permettra d'alimenter vos réflexions.

Télécharger l'eBook
Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour accéder à cet eBook.

Nos clients témoignent

  • Groupe ABEO
  • Groupe MANITOU
Nous avons défini toutes nos règles de consolidation – retraitement et reclassement - dans un fichier plat qui permet à l'outil de réaliser automatiquement 80% des écritures de consolidation. C'est un vrai gain de temps !
Julien Perruche
Pour les clôtures annuelles et semestrielles, les filiales remontent leur package à J + 11, autour du 20 janvier. Nous sortons une première consolidation autour du 24, une version définitive des comptes vers le 31 janvier.
Tony Guilmin